Le non-cumul des mandats, c'est maintenant (et pas en 2016-2017)!!!

Un pas en avant et deux pas en arrière!!

En annonçant récemment remettre à 2016 (comprenez plutôt 2017 à la prochaine élection 
présidentielle, c’est-à-dire renvoyer aux calendes grecques, ad vitam aeternam) -au lieu de 2014 
comme prévu initialement- la question du non-cumul des mandats, le gouvernement socialiste botte 
en touche et cède aux sirènes des notables de son propre parti qui ne sont pas disposés à mettre fin à une "tradition" très française qui sclérose et nécrose la vie politique et démocratique de notre pays mais dont ils profitent aisément quand on sait, par exemple, que plus des deux tiers des parlementaires (députés comme sénateurs) socialistes (http://www.20minutes.fr/politique/1000085-parti-socialiste-pres-deux-tiers-cumulards) sont concernés par cette pratique d’un autre temps, indigne d’un pays comme le notre. 

Ce qui est bien pire encore, c’est qu’en renonçant à un engagement du programme présidentiel de 2012 sur lequel il s’est fait élire, François HOLLANDE trompe sciemment l’ensemble des électeurs qui lui ont accordé leur confiance et qui peuvent raisonnablement se sentir floués. De plus, cela
contribuera sans nul doute à renforcer un peu plus la défiance que nos concitoyens ont déjà envers les politiciens.

Pourtant, cette proposition de réforme que la majorité des français attend depuis des lustres, et qui est régulièrement remise sur le tapis par les gouvernements successifs, avait été audacieusement initiée, dans le camp socialiste, par Martine AUBRY encore chef de file du parti et reprise par la 
commission dite « JOSPIN » sur la moralisation de la vie politique.

Malheureusement si audacieuse soit-elle pour un parti qui pratique lui-même largement le cumul des mandats, cette proposition (http://www.parti-socialiste.fr/communiques/le-non-cumul-desmandats-doit-entrer-en-vigueur-en-2014http://www.parti-socialiste.fr/communiques/le-non-cumuldes-mandats-doit-entrer-en-vigueur-en-2014) n’aura pas résisté longtemps à la réalité politique interne du parti et aux pressions de ses élus-cumulards.

Cette proposition du non-cumul des mandats qui fait partie du projet de société du MOUVEMENT DEMOCRATE, reprise d’ailleurs dans le programme présidentiel de François BAYROU en 2012, ne peut plus attendre. Il en va du bon fonctionnement et de la vitalité de notre démocratie !

Nul doute que si elle n’est pas adoptée rapidement cette proposition sera reléguée encore une fois aux oubliettes des promesses électorales non tenues et ne sera pas davantage adoptée sous une future majorité de droite dont le principal parti n’a pas plus d’intérêt à abandonner une pratique qui bénéficie largement à bon nombre de ces élus(http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/09/21/plus-de-3-parlementaires-ump-sur-4-cumulent-plusieurs-mandats_1763747_823448.html)

Concitoyennes, concitoyens, rappelons-leur : le non-cumul des mandats, c’est maintenant !


Pour les Jeunes Démocrates 54 ,

Vincent Cataldo 
Vice-Président des Jeunes Démocrates 54

et Séverin Lamotte
Président des Jeunes Démocrates 54